A Travellerspoint blog

Toute une aventure...

semi-overcast 33 °C

Salut à tous, lecteurs avides de nos aventures,

Pour les fans de la série 24 Hours, cet épisode du blogue a été écrit en s'inspirant de la célèbre série! Bonne lecture!

06h30
Lever tôt pour une journée bien remplie. Annie et Mario reposeront leur dos de l’astre solaire alors que Michel jouira de l’air climatisé en auto car c’est en direction de Jaco Beach que nous nous dirigeons.

08h00
Petit déjeuner avalé, nous prenons lecture de nos courriels alors qu’Annie s’assure que son profil est à jour sur Facebook.

09h00
En route! Notre conducteur, Michel, nous amène sur le chemin de la playa Jaco. Petit arrêt dans un endroit à vue spectaculaire afin de voir des perroquets. Que pensez-vous?? Les perroquets sont bien plus intelligents que ces pauvres touristes avides d’admiration de bestioles toutes colorées!! Elles sont bien tapies à l’ombre à quelque part se moquant bien de nous qui suons sous les chauds rayons du soleil!

10h00
Arrivée au parc national Carrara pour une promenade en forêt. Droits d’entrée payés, nous nous dirigeons vers la forêt tropicale à l’affût de bibittes de toutes sortes et bien entendu d’oiseaux aux couleurs éclatantes tels que promis sur les brochures. Quels cons ces touristes!!! Les oiseaux ont entendu tous ces promeneurs venus des quatre coins de la planète et sont bien camouflés dans les feuillages d’arbres tropicaux, de fougères et de palmiers. La plupart des touristes affublés de caméras et de jumelles n’ont pas compris que l’observation d’oiseaux commence par respecter l’environnement de la faune…le silence! Encore une fois, pas vu un mautadit oiseau aux couleurs miroitantes!! Moi qui rêve de voir le oiseau Froot Loop!!! Ca sera pour une autre fois! On rebrousse chemin. Annie et Michel suent comme deux personnes qui sortent d’un sauna. Débarbouillettes à la main, ils s’épongent le front aux 20 secondes.

Midi
Jaco Beach. Resto avec air climatisé. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. On entre sans hésiter. On commande des smoothies. My God…. Ils sont servis dans des verres gigantesques. Michel me dit… regarde qui est là!! je me retourne et voit Elise. Une ancienne collègue de Michel et moi lorsque nous travaillions à Passeport Canada. Quelle coïncidence! Nous jasons donc quelques minutes.

13h30
Promenade sur la rue principale pour un peu de magasinage. Mes deux comparses suent au boutte mais continuent de reluquer les boutiques à la recherche de cadeaux pour la familia.

14h30
Retour à la bagnole et direction Aéroport de San José pour aller chercher notre copine JoHanne. Nous prenons la nouvelle autopista (autoroute) et sortons au petit village de Atenas afin de poursuivre le chemin. Nous arrivons à 16h40 à l’aéroport pour constater que le vol de Air Transat est retardé mais on ne nous dit pas de combien de temps. Finalement, une heure plus tard, l’écran affiche que le vol est arrivé. Mais en même temps qu’un autre vol en provenance de Miami. Résultat, JoHanne sort des douanes 1h30 plus tard.

18h30
Souper en ville chez Denny’s avant de reprendre la route. Comme la semaine dernière nous embauchons les services d’un taxi pour nous conduire à l’entrée de la nouvelle autopista car on ne sait toujours pas comment la prendre par la ville.

20h45
On file en direction de la côte du Pacifique. On jase, on rit. Tout à coup, bading badang. On pense avoir écrasé une bibitte costaricaine! Annie s’écrie : « Oh my god, on a frappé le dernier toucan mâle reproducteur de l’espèce! ». On se demande ce qui nous arrive lorsqu’on constate que toutes les lumières du tableau de bord sont allumés et que le moteur est mort…. Chanceux dans notre malchance, nous sommes juste à une sortie, alors sur notre air d’allée, commandant Michel dirige la Mitsou Bitchy de voiture de location à marde dans la sortie. Le véhicule s’arrête juste devant un resto. On essaie à nouveau de le faire partir, pantoute!!! Kapout! Dead meat!! Nous voilà pris « in the middle of nowhere » dans les montagnes du Costa Rica, yéhhhh!!!

21h00
Je me dirige au resto et demande de téléphoner. Je rejoins la compagnie de location. J’explique ce qui nous arrive. La personne à l’autre bout du fil me demande « Can you describe what exactly happened ». Crisse… le char a fait des bang, bang sous le capot pis y marche pus. On est pogné dans les montagnes. Pis chu pas mécanique. C’est tu assez clair? On veut un autre véhicule et pronto car le resto ferme à dix heures et on va nous foutre à la porte. Après une dizaine de minutes de négociations, on m’affirme qu’on envoie un véhicule de remplacement dans une heure maximum. Nous sommes tous un peu sceptiques.

22h00
Le resto ferme et vos quatre touristes se retrouvent dehors à une table à pique nique à attendre notre véhicule de remplacement.

22h30
On capote car pas signe d’une âme qui vive qui vole au secours de vos pooooooooooooooooooovres touristes pris dans les montagnes costaricaines. Annie et JoHanne trouvent ça drôle. Michel fait du sang de cochon alors que je ne sais plus quelle face afficher.

22h40
Un véhicule s’approche et se stationne devant notre véhicule. Bien entendu, le conducteur parle strictement espagnol. Heureusement que votre humble blogueur a repris ses sens et entame le dialogue avec le monsieur bien gentil de la compagnie de location. Nous échangeons donc de véhicule pour une nouvelle Mitsou Bitchy 2010! Wow…le gros confort et luxe.

23h00
On reprend donc la route en direction de Manuel Antonio!

Minuit 30
Arrivée à l’hôtel. On se rend à nos chambres respectives. Douche rapido presto et dodo dans les bras de Morphée….

Posted by Montvalois 19:02 Archived in Costa Rica

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint